Parler pour que les enfants écoutent, écouter pour que les enfants parlent

Acquérir des outils concrets de communication, d’après la méthode Faber et Mazlish

  • Savoir comment réagir en cas de colère ou tristesse de l’enfant ;
  • Susciter la coopération et éviter de renforcer les réactions d’opposition ;
  • Se positionner et mettre des limites avec fermeté et bienveillance ;
  • Aider l’enfant à se comporter avec respect ;
  • Accompagner certains enfants plus sensibles et réactifs ;
  • Favoriser la confiance en eux ;
  • Maintenir un regard positif sur l’enfant en évitant les « étiquettes » ;
  • Veiller à la parole dite « au-dessus de la tête » des enfants ;
  • Savoir comment réagir en cas de conflit entre enfants ;
  • Savoir orienter les parents sur l’attitude à adopter en cas de difficulté.
  • Utiliser les pratiques de l’approche Faber et Mazlish pour faciliter la communication et l’accompagnement du jeune enfant dans l’écoute, l’empathie et la bienveillance.

Tout.e professionnel.le encadrant de jeunes enfants.

Prérequis :
Aucun prérequis n’est nécessaire pour suivre cette formation.

programme de Formation

JOUR 1
Aider les enfants aux prises avec des sentiments pénibles
Comment aider les enfants quand se présentent des situations où
ils vivent des frustrations, de la peine, de la colère ou une détresse ?
Comment reconnaître ses erreurs et leurs conséquences et les remplacer par des habiletés qui permettent aux enfants de mieux traverser ces moments difficiles, de se sentir compris et de s’apaiser ?
Susciter la coopération
Comment présenter les demandes afin que les enfants coopèrent plus facilement ? Comment détecter ses erreurs et les remplacer par des habiletés plus motivantes, encourageantes et responsabilisantes ? Comment éviter d’attiser les réactions d’opposition ?

JOUR 2
Retour sur la mise en pratique et apports méthodologiques complémentaires sur la base d’exemples concrets

Maintenir un cadre ferme et bienveillant
Habiletés plus avancées en vue d’obtenir la coopération des enfants.
L’obéissance obtenue à force de punitions ou de mises à l’écart n’est
pas efficace ; souvent, l’enfant recommence ou devient de plus en plus agressif. Comment aider les enfants à mieux se comporter ? Comment maintenir les limites essentielles sans rentrer dans le rapport de force, notamment pendant la période d’opposition ?

Utiliser la résolution de problème
Lorsque des situations se répètent régulièrement, il s’agit de pouvoir
prendre du recul afin de mieux identifier le vécu de l’enfant, de trouver des solutions nouvelles, d’aborder différemment ces situations et donc de prévenir leur répétition. Exemples de situations de « crises » récurrentes : l’enfant qui régulièrement ne veut pas aller à la sieste, s’agite à table, tape les autres enfants ou vit des séparations douloureuses avec ses parents le matin.

Compliments et estime de soi
Il existe un lien très étroit entre les compliments que nous donnons
aux enfants et le développement de leur estime d’eux-mêmes. Comment complimenter de façon à aider l’enfant à se sentir de plus en plus compétent et sûr de lui-même ? Comment passer de l’évaluation à la description ? Etant donné que tout ce que l’on souligne grandit, il est essentiel de souligner à l’enfant ce qui va bien.

JOUR 3
Aider les enfants à cesser de jouer des rôles
L’enfant qui est constamment têtu, mauvais perdant, paresseux,
agressif peut en arriver à se percevoir autrement si on l’aide à changer cette image qu’il s’est faite de lui-même. Comment l’aider à changer ces comportements qui entraînent toutes sortes de difficultés, non seulement pour lui-même, mais aussi pour les autres ? Comment aider les adultes à maintenir une vision large et évolutive de l’enfant, sans l’enfermer dans des étiquettes ?

En cas de disputes
Quand les enfants se disputent, comment intervenir de façon utile
pour réduire l’agressivité entre les enfants et les aider à résoudre euxmêmes leurs conflits sans prendre parti, même quand un des enfants demande de l’aide ? Comment éviter d’attiser les rivalités ?

Bilan et intégration
Révision de l’ensemble des habiletés, approfondissement de situations restant délicates, bilan sur le plan de progrès individuel.

Un support « Parler pour que les enfants écoutent, écouter pour
que les enfants parlent » de Adèle FABER et Elaine MAZLISH est fourni durant la formation.
Exercices de prise de conscience des effets négatifs de certains comportements éducatifs, Apports méthodologiques, Exercices en sousgroupes, Echanges et réflexions individuelles et collectives, Etude de situations professionnelles concrètes, Entrainements et
jeux de rôles, Mise en pratique des nouvelles habiletés auprès des enfants durant les intersessions, Echanges sur les réussites et les difficultés, apports méthodologiques complémentaires en fonction des besoins.
Groupe de 12 personnes maximum afin de faciliter les mises
en situation et les échanges de pratiques entre les participants.

En début et en fin de formation, le stagiaire est invité à s’auto-évaluer sur notre grille de positionnement des compétences.
Le formateur évalue les compétences visées en s’appuyant d’une part sur les QCM et les mises en pratique réalisées durant la formation, et d’autre part sur le bilan individuel de chaque stagiaire après la formation.

Le(s) stagiaire(s) et le formateur émargent par demi-journée réalisée.
En fin de formation, chaque participant(e) répond à un questionnaire de satisfaction. Un certificat de réalisation et une attestation de fin de formation et d’évaluation des acquis lui sont remis à l’issue de la formation.

Formation animée par Sophie BRENGARD, Animatrice Faber et Mazlish et Formatrice sur ce même thème auprès des Professionnels. les Petite Enfance.

Prochaines sessions :
Nantes : 26 avril, 17 mai et 14 juin 2022
Nantes : 18 octobre, 15 novembre et 6 décembre 2022


3 jours, soit 21h


Tarif : 700 €TTC


S’inscrire

Vous souhaitez organiser cette formation dans votre structure ? 
Parlez-nous de votre projet. 

 

Demander un devis

Ces formations peuvent aussi vous intéresser